Seul l’insatisfait atteint sommet

Hej bonsoir!

Ce soir j’ai reçu un message d’un amis qui me demande quelle serai ma réponse à la question suivante :

« Pourquoi fais-tu de la musculation?
Et plus généralement, comment éviter que les gens pensent que si l’on en chie s’améliorer c’est parce que l’on ne serai pas satisfait de ce que l’on est? »

C’est une question très pertinente ( big up a toi Yoyo!) et à laquelle j’ai eu à faire aussi… en particulier à mes débuts dans la musculation.

Eeeh mais dites donc et pourquoi au début?
Est-ce parce que c’est là qu’on est le plus vulnérable?  Bingo, on affiche notre physique de moineau en pensant qu’on a fait deux ou trois muscles qui méritent la considération, et forcément les rageux sautent sur l’occasion de se moquer de la transformation.

-Pourquoi tu fais ça? ça sert a rien la muscu, le hand ça c’est du sport, au moins tu t’amuse. Un admirateur jaloux, 2012 😉

Pensez vous que l’on pose cette question avec un air sarcastique à Teddy Rinner, en soupçonnant chez lui un vide sentimental?

Je me souviens d’avoir essuyé quelques commentaires sur le faite que cela devait être mon refuge face a un manque de confiance, ou un autre malaise quelconque.

Mais au fond ils avaient en grande partie raison!

La muscu a été un début formidable dans mon amélioration personnelle, et je ne suis pas sur qu’un autre sport aurait pu me procurer un tel bond en avant

Ma réponse à mon amis a été :

« -citer André Panza, 6 fois champions du monde de kick boxing, 2 fois de boxe française et 1 fois de full contact est une réponse appropriée aux gents qui posent la question » « -pourquoi tu fais de la muscu??, c’est un sport de pd non? » (je cite).

« Je suis un guerrier et un insatisfait permanent, c’est ça l’apanage du champion. » A. Panza

Mais il pourrait encore  citer Thomas Edison,
« Montrez-moi un homme parfaitement satisfait et je vais vous montrer un échec. »

Et j’en passe.

Eh oui les gents n’aiment pas trop voir les autres évoluer quand eux n’avance pas plus vite que leur rythme imposé par les normes sociales. Etudes, quelques loisirs, boulot, retraite.

L’insatisfaction c’est le moteur de la transformation. Si il y a de l’ambition, il y a de l’insatisfaction. Visez haut, ne soyez pas satisfait par la médiocrité ou la demi mesure car vous n’êtes pas la pour vous contenter de votre situation, soyez insatisfait et non frustré. .  SOYEZ EXIGENT ENVERS VOUS ET VOS RESULTATS!

Terminons sur une note plus douce avec ce beau poème qui m’a marqué lors de la lecture de Napoleon Hill. Tâchez de vous souvenir du message et ne regrettez rien quand vous serez bien vieux :

J’ai demandé à la Vie un sou
Et je n’ai pas reçu d’avantage
Bien que j’ai prié le soir
Dans ma misérable échoppe

Car la vie est la plus juste des patronnes :
Elle vous donne ce que vous demandez,
Mais une fois votre salaire fixé
vous devez vous en contenter.

J’ai travaillé pour un salaire de laquais
Pour apprendre consterné
Que j’aurais pu demander à la vie n’importe quels gages,
Elle me les aurait volontiers donnés.

Bonne soirée à tous !

Tidju

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *