terminator, arnold

Accueil

Dans la vie, il y a des tas de trucs qu’on a fait sans se poser de questions.

A l’école tu n’a jamais vraiment choisi d’y foutre les pieds. Pourtant comme la majorité des français, tu y aura chauffé les chaises pendant de longues années. Tu y a trimbalé ton cartable a roulettes, tu a transpiré pour ta rentrée des classes et ( heureusement ) tu a appris de gré ou de force des tas de trucs plus ou moins sympathiques. Heureusement, DRIIIIIIIIIIING deux récrées attendues tout les jour t’ont suffit pour supporter des années de self-control dans des cube en béton.

Ma question : les choses ont elle vraiment changé ? Les vacances sont elles devenue ta récrée et le boulot ta de classe? Est-ce que tu a choisit de foutre tes pieds la où en vérité,  tu fous tes pieds?

Alors dit moi, d’où est ce que tu viens bonhomme?  Et donc te voila! Intéressant, que tu soit là, que fais tu là, et tout ça pour aller où?

C’est la base. Après y a le reste. Tes problèmes, tes hobbies, les potos, le chien chien mais aussi le système, ton midi, le boulot, ton train-train et ton-ex qui te manque. Malheureusement, le reste prends toute la place dans la vision bornée de 99% des populations humaines. On est englué dans un mécanisme habituel, routinier et qui nous parait sécurisant qui nous a littéralement écouillé de notre liberté. On ne vois pas plus loin que le bout de notre nez, tu comprends ?

La bonne nouvelle c’est qu’il y a toujours un bon moment pour se rappeler qu’on est que de passage sur notre astéroïde bleuté, et que s’il y a bien un truc à faire, c’est de relativiser l’importance de nos broutilles.

Ce bon moment, c’est tout de suite. C’est le moment de remettre en question ce qui parait immuable .Celui de se rendre compte d’une infime partie de notre univers de possibilités, et de passer à la vitesse supérieure en terme d’action. C’est bien maintenant le moment de changer.

Tout les héros où presque commencent en bas de l’échelle. Pauvres, couards, médiocres. Niais souvent. Les héros ont été des bouseux. La différence avec le commun des mortels c’est qu’ils ont eu ce ras le bol d’être fatigués et impuissants, de se faire traîner dans le monde sans décider de leur sort. Le héros d’aventure est libre. D’ailleurs il est un des seuls à l’être, et lègue aux Hommes son histoire à raconter.

De mon côté, je n’ai pas l’impression d’avoir le choix. Je veux vivre une putain de vie pour ne pas regretter de ne pas l’avoir assez usée. La véritable liberté commence et finis peut être par la remise en question de ce qui parait fixé, le but de la vie est peut être d’être le conteur de ton conte et à ne jamais en être le pantin malmené par les événements.

D’où viens tu ?
Pourquoi es tu là ?
Où va tu ?

Note sur un papier ce que tu doit faire avant de claquer, pose tes couilles sur la table, reprends le papier pour le lire , fais ton plan et attaque immédiatement l’univers a pleine bouchées, ce con là n’attends personne.
Rejoins la communauté Badass Magazine en t’inscrivant en haut a droite, l’objectif est d’être plus efficace en s’entraidant et en faisant des plans communs, en réunissant le budget nécessaire, en partageant nos valeurs, notre pain et notre fond de whisky. Une communauté solide et ambitieuse, qui réveille les instincts profonds des Hommes et des Femmes qui ont vécu avant nous.

DRIIING Réveil toi putain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *